• Laetitia Scocco

Manager avec la Spirale Dynamique.

Cette partie est la suite de l’article sur la Gestion de crise avec la Spirale Dynamique et il est nécessaire de le lire pour la compréhension de celui-ci.


Pour les managers, les personnes centrées en BO-Violet s’épanouissent dans des tâches répétitives et simples, elles ont besoin d’être encadrées et leur travail supervisé par une présence amicale. Elles sont plus à l’aise dans des relations sécurisantes qui leur rappellent l’ambiance familiale. Et n’oubliez pas : on a tous un peu de BO-Violet en nous. Allez, avouez : qui n’a pas de photos de ses enfants sur son bureau ? Qui ne parle pas à sa voiture ou à son ordinateur quand il refuse de s’allumer ?

Vivre et travailler avec des personnes CP-Rouge : Il ne faut surtout pas se heurter à elles de façon frontale mais respecter leur code d’honneur en se montrant soi-même fort, compétent et protecteur. Les individus centrés en CP-Rouge ont un besoin crucial d’être respectés et ne peuvent pas comprendre un management ou une conduite centrée à un autre niveau de conscience : une personne dans le consensus se fait écraser par un CP-Rouge. Ce stade de la spirale se retrouve en particulier chez les jeunes de banlieue : loi du plus fort, respect du chef, incivilités, violence, absentéisme, honte sur celui qui perd la face…Les enseignants puis les entreprises qui accueillent ces jeunes et qui se trouvent à un autre niveau de conscience doivent gérer un décalage complexe. Mais il ne faut surtout pas avoir peur de CP-Rouge, qui reste présent en chacun de nous aussi. Au contraire, face à un CP-Rouge, il faut soi-même se montrer fort et jouer sur le registre respect/honte pour le faire avancer.


Pour un manager, il est très facile de travailler avec un DQ-Bleu. Celui-ci a parfaitement intégré les règles et le sens de la hiérarchie, il fonctionne avec un système punition / récompense et travaille dur, quitte à se sacrifier, en espérant obtenir un bienfait a posteriori.

Ce stade de conscience est fondamental pour comprendre nos organisations, car la plupart des entreprises et des institutions publiques et privées fonctionnent à ce niveau. Les personnes travaillant dans de grandes administrations ont une mission à accomplir. Les employés en DQ-Bleu sont prompts à se dévouer et travaillent avec efficacité, mais ils attendent aussi une contrepartie qui récompense leurs efforts : avantages sociaux, comités d’entreprise, etc. Le principal problème de ce niveau est qu’il entraîne un fort immobilisme et rigidifie les structures.


Travailler avec ER-Orange : En Europe et dans les pays développés, c’est notre quotidien ! Certaines personnes n’atteignent jamais le niveau ER-Orange : cela ne veut pas dire qu’elles n’aspirent pas à plus de confort, mais pour elle le pivot central de leur existence reste soit la famille (ou Dieu, ou le Communisme…), soit leur code d’honneur (coûte que coûte elles ne doivent pas perdre la face). Il ne faut pas oublier que les niveaux de conscience peuvent coexister et qu’il est question ici du thème dominant. Après la crise d’adolescence, qui correspond à un moment CP-Rouge, le jeune adulte traverse une phase ER-Orange, en particulier quand il commence à gagner sa vie. Ces personnes recherchent leur satisfaction personnelle, elles sont intéressées par la nouveauté, les challenges, la réussite et les innovations technologiques.


Certaines entreprises développent dans leur management une dynamique FS-Vert en prenant en compte le bien-être de leurs salariés, en privilégiant les échanges et le dialogue. En politique, c’est le temps du consensus, du politiquement correct et de la démocratie participative.

Dans ses relations avec les autres niveaux de conscience, FS-Vert dérange : les BO-Violet et CP-Rouge n’ont même pas conscience de son apparition. Les DQ-Bleu le détestent car le relativisme, le respect de chaque particularisme et la recherche du consensus portent un coup fatal à la Vérité Suprême. ER-Orange le méprise et le sous-estime, le jugeant utopiste, rêveur et inefficace.

À l’échelle d’un individu, la rupture vers FS-Vert arrivait avant vers la quarantaine, avec la fameuse crise : c’était le moment de se poser les vraies questions et de redonner du sens à sa vie. Aujourd’hui on assiste à une transition beaucoup plus précoce : très souvent, c’est à la sortie de leurs études supérieures que les FS-Vert se manifestent. Et posent problème aux entreprises qui ne savent pas encore comment accueillir et gérer leurs aspirations individuelles et communautaires.


GT-Jaune et HU-Turquoise se trouvent au bout de la Spirale Dynamique et ne concernent qu’une poignée d’individus dans le monde. Leur description tient donc plus de l’hypothèse que d’une réalité vraiment observable. Ils sont d’autant plus difficiles à identifier, que, arrivés à ce stade de la Spirale, les individus semblent revenir aux premiers thèmes AN-Beige et BO-Violet : la question qui anime Jaune et Turquoise est en effet celle de la survie de la planète et de l’espèce humaine dans un monde très dégradé.


En GT-Jaune, seul compte la survie du système (quel qu’il soit : la planète, une institution, une entreprise…) mais sans passer par le sacrifice individuel. Ces personnes se caractérisent par leur forte autonomie et leur capacité à changer de cap. Elles recherchent des solutions pour résoudre des problèmes globaux et les testent : si ça ne marche pas, elles en changent. Ce sont des personnes qui ont une vision à la fois individualiste et systémique.


Le niveau HU-Turquoise correspond donc à notre futur proche : devant les problèmes globaux de la planète, les individus prennent conscience de la complexité du monde et de la nécessité de passer par une approche collective. Ce thème marque aussi un retour prononcé de la spiritualité sous de nouvelles formes.


Note du Coach : Prendre en compte les niveaux de chacun permet de prendre du recul sur ses relations à autrui et sur son management. Observer les structures à la lumière des niveaux de la spirale dynamique donne une cartographie des valeurs de ces structures et de faire un point sur ses valeurs personnelles et celles véhiculées par ses structures. Une forte inadéquation entre certaines valeurs et comportements peut en effet peut entrainer harcèlement moral, burn-out, bore-out et brown-out, phénomènes grandissants ces dernières années dans notre société. La spirale permet de comprendre ce malaise grandissant et inexpliqué qui s’installe et de sortir de l’isolement, d’autant plus quand la personne est seule dans une structure à ressentir un décalage et une perte de sens.



  • Pour sortir d’une régression : l’exemple de Juliette


Juliette a travaillé au service des Ressources Humaines d’une grande entreprise pendant 14 ans avant de partir en congé maladie pour cause de harcèlement moral. Cette longue pause est l’occasion pour elle de se faire accompagner mais aussi de revenir sur les étapes qui l’ont conduite jusqu’à cette dépression.

Juliette est une personne centrée en ER-Orange qui a évolué pendant 14 ans dans une entreprise DQ-Bleu. L’arrivée d’un nouveau dirigeant a fait basculer l’entreprise en ER-Orange. Cela aurait pu bien se passer, sauf que Juliette, dont la progression et le développement avaient été freinés pendant les 14 années passées en DQ-Bleu (immobilisme) se sent en colère contre son ancien manager. Ce dernier a dû céder sa place à une jeune ER-Orange carriériste qui bouscule Juliette : la tension entre elles devient du harcèlement. Juliette aspire alors à évoluer vers une autre forme d’organisation du travail (elle veut aller vers FS-Vert mais ne le sait pas encore). C’est le travail avec un coach qui va lui permettre de mettre des mots sur la transition qu’elle vient de vivre.

  • Nettoyer la Spirale : l’exemple de Sylvaine


Sylvaine est Directrice Marketing d’une multinationale, la cinquantaine, une vie réussie et épanouie en ER-Orange. Mais à l’orée de ses 50 ans, Sylvaine est prise de doutes : sa vie manque de sens, elle voudrait s’engager pour une mission plus importante, elle voudrait renouer avec la créativité. Un bilan s’impose. Sylvaine se fait accompagner et retraverse toutes les étapes de sa vie, et tous les niveaux de conscience depuis AN-Beige en faisant le point sur les traces des différents thèmes qui subsistent en elle. Sylvaine est en pleine transition vers FS-Vert mais elle ne le sait pas encore. Coachée, elle va opérer sa transformation et voir sa vie professionnelle évoluer vers le Développement Durable.

  • Séparer des thèmes : l’exemple d’Olivia


Olivia a 50 ans et travaille dans une entreprise semi-publique en cours de transition entre DQ-Bleu et ER-Orange. Cette transition l’impacte elle-même car elle ne parvient pas à lever les obstacles pour passer en ER-Orange au niveau professionnel. Un travail sur son enfance lui permet d’identifier ce qui dans les thèmes antérieurs l’empêche d’avancer aujourd’hui.

  • Prendre son envol : le poids de la famille


Pour certaines personnes, une tension existe entre le thème dominant au niveau professionnel (ER-Orange le plus souvent), et l’attachement à une tradition familial BO-Violet. Prendre conscience de cette tension permet de s’en libérer pour avancer sur tous les plans.


En entreprise :

Utiliser la Spirale Dynamique donne une meilleure compréhension du fonctionnement des organisations mais aussi des relations humaines. Prendre en considération les différents niveaux de conscience existants entre les parties prenantes est essentiel pour établir une bonne communication, voire mener une conduite du changement efficace.


La Spirale Dynamique peut ainsi permettre d’élargir la cible de ses clients, comme le montre l’exemple de Pierre-Emmanuel. Ce trentenaire fait du conseil en entreprise, il propose des formations. Mais depuis quelques temps il traverse une crise : son métier de consultant lui plaît dans sa structure, mais son offre centrée en ER-Orange ne correspond plus à ses aspirations. Il est en pleine phase de transition vers FS-Vert. Quand il en prend conscience, c’est un soulagement et l’insight arrive alors sans peine : il lui suffit de repositionner son offre de prestations en FS-Vert !


Extrait de La spirale dynamique : comprendre comment les hommes s'organisent de Fabien Chabreuil et Patricia Chabreuil.


Votre coach, Laetitia.


Contact

Votre coach certifiée Laetitia Scocco

Tel: 07 68 14 43 33

arcthesisolutions@gmail.com

SIRET 823 549 092 000 18

Ses interventions de coaching se déroulent sur Paris et Versailles dans des lieux calmes et discrets. Un cabinet est mis à votre disposition uniquement sur Paris pour les séances de PNL et d'hypnothérapie.